Les législatives en France : abstention record

La population française a été appelée pour se rendre aux urnes le 11 juin dernier, mais beaucoup sont appelés mais peu sont venus. En effet, le bilan des législatives affiche le plus fort taux d’abstention depuis 1958. Les résultats de la journée électorale affichent également la victoire de la partie du président Emmanuel Macron. Retour sur cet événement politique.

Le premier tour des législatives

Certes, c’est courant de voir un taux de participation faible pour les législatives suivant l’élection présidentielle. Car certains gens pensent que l’élection du résident de l’Elysée est l’essentiel. Les législatives leur apparaissent moins importantes car les jeux sont déjà faits. La journée ensoleillée de ce dimanche n’a pas réussi ainsi à convaincre les électeurs à se déplacer pour voter. L’on se demande également si l’arbitrage de Donald Trump à propos de l’accord de Paris, l’attentat à Londres, la composition du gouvernement, le calendrier électoral (fatigue due aux deux tours présidentiels) y est pour quelque chose au manque d’intérêt des électeurs sur la question politique. Quoi qu’il en soit, un Français sur deux a jugé bon de ne pas faire connaître sa voix. Avec un taux d’abstention de 51,29%, l’abstention a ainsi battu le record.

La participation aux législatives a toujours enregistré une baisse depuis ces deux dernières décennies. Parmi les départements où il y a le plus grand nombre d’électeurs, citons la Corrèze (plus de 52%), les Côtes d’Armor (48,93%), le Gers (plus de 51%), la Creuse (48,73%) ainsi que la Haute-Vienne (48,4%).

A l’inverse, la Seine Saint-Denis est en tête des départements où les Français montrent le plus des symptômes de fatigue démocratique. Le taux de participation des électeurs y est 24,74%. Dans les Alpes-Maritime, La Moselle et l’Aisne, le taux environne 34%. Tandis que pour les habitants de Val d’Oise, le taux est de32% environ.

Si en 2012, 49,61% des électeurs s’étaient mobilisés pour voter lors des législatives en Savoie, cette année, on y compte 35,63%. Un important recul est également constaté en Seine-Maritime avec un taux de 51,16%, 5 années passées contre 39,15% cette année. Il en est de même dans d’autres régions comme la Bouches-du-Rhône avec un taux de 41% environ contre 50% environ en 2012.

Le dépouillement des urnes a montré la victoire de la partie LMM du président Emmanuel Macron avec 31,98% des voix. En deuxième position vient le bloc LR/UDI avec 21,67%, le PS a obtenu 9,52% des voix. Quant à la France Soumise et au FN, ils ont obtenu respectivement 13,58% et 13,76% des voix.

legislative-abstention

Quels sera l’impact de cette faible participation aux législatives ?

L’important taux d’abstention pourrait influer sur la légitimité de l’Assemblée Nationale selon le directeur d’études à l’institut de sondage Elabe. Un nombre faible d’électeurs implique que les futures titulaires de place au Palais-Bourbon auront une position plus faible par rapport au président et au Premier ministre. Cela pourrait aussi avoir de conséquences sur l’apport financier que peut obtenir les parties. L’obtention d’au moins 1% de votes dans 50 circonscriptions différentes est nécessaire pour bénéficier de l’aide publique.

You may also like...